Computermuseum der Fakultät Informatik deutsch english

IBM 4331

Bild: IBM 4331

Constructeur: International Business Machines Type: 4331 Model 2 Année: 1980 Technologie: TTL, LSI Prix: une petite somme non négligeable... (seule l'éxpansion de la mémoire de 1 Mo à 4 Mo coutait 270.000 Marks allemands - environs 1 million de Francs!)

Notre première grande unité centrale - même si la taille est assez petite pour cette désignation. Grace au musée IBM à Sindelfingen ("Haus zur Geschichte der IBM Datenverarbeitung") et à notre généreuse association Infos nous étions capable d'organiser le transport du matériel avec l'aide d'une entreprise de transports (il faut constater que seul l'unité centrale pèse plus de 600kg). Beaucoup de remerciements aussi au donateur, M. Willi Kuhn. L'IBM 4331 était présentée au public en 1979; l'ordinateur est complètement compatible à la série IBM 360 et IBM 370. Elle visait principalement aux utilisateurs finals. En utilisant des circuits hautement intégrés il était possible d'intégrer tous les parties nécessaires comme le processeur, les côntrolleurs pour des différents types de disques et bandes magnétique, imprimantes, terminals et blocs d'alimentation dans l'unité centrale. En plus, la vitesse était plus élevée et le prix plus bas en regard des petits modèles de la série 370; c'est pourquoi que cet ordinateur était aussi bien déstiné aux utilisateurs qui voulaient mettre leur système à niveau. Le système d'exploitation était normalement DOS/VSE dont les origines se trouvent dans DOS/360 de 1966 (pour la série 360). Comme mémoires externe sur ce système particulier, il y a un dérouleur de bande magnétique 8809 (1600 bits par pouce; à gauche de l'unité centrale), un disque dur 3340 (2x 70 Mo) et un disque dur 3344 (2x 280 Mo). L'output s'éffectue sur une imprimante 3262 qui utilise une bande en acier à haute vitesse de rotation contenant les caractères. Le pupitre est composé d'un terminal 3278 - surnommé "terminal tête E.T." à cause de son apparence - en companion avec une imprimante matricielle 3287. Des terminals supplémentaires peuvent être branchés en fonction des utilisateurs. Après la mise sous tension le processeur n'est pas encore prêt parce-qu'il faut d'abord charger le micro-code (le programme qui implémente les instructions du processeur). Cette tâche est prise par un "processeur complémentaire" qui lit son propre programme du lecteur de disquette 8". Ensuite il effectue quelques tests de machine et charge le micro-code dans le processeur central. Le processeur complémentaire continue ensuite son fonctionnement en parallèle au processeur central et supervise en outre l'alimentation et les senseurs de température.

Documents retour à la page d'entrée